Une histoire du générique

Billet très documenté du Smashing Magazine : The Art Of The Fim Title Design Throughout Cinema History. Une hostoire du génériques donc, des cartons du cinéma muet à l’excellent générique de Catch me if you can (Kuntzel+Deygas), en passant par l’incontournable Saul Bass et la mémorable ouverture de Se7en. On y apprend aussi que la police de caractère préférée de Stanley Kubrick est le Futura Extra Bold.

L’occasion de mentionner deux blogs dédiés au design des génériques :

Ainsi qu’une galerie :

Suite au commentaire de Jean-no ci-dessous, j’ajoute ce site (érudit) dédié au générique. Édité par la revue Cadrage, il propose de longues analyses, des entretiens, et des suggestions de lectures.

Tout lien avec le projet en cours est bien entendu fortuit.

Laisser un commentaire