LICENCE 2012 // Pratiques urbaines du potager

Un tiers des Français possèdent un potager dans leur jardin, sur leur terrasse ou encore sur leur balcon. Et cette activité fait de nouveaux adeptes chaque jour.


Cette envie d’avoir un petit coin pour cultiver ses fruits et légumes est très présente chez les femmes mais également chez les jeunes générations.
Leurs préoccupations : manger sain et de retrouver le vrai goût des fruits et des légumes.
Les Français déclarent détenir un potager pour faire des économies tout en mangeant sainement. Cette raison est notamment très forte chez les jeunes.

Comme pour la cuisine, on retrouve le plaisir de faire soi-même et l’idée de manger sain.
Oui, ce qui explique en grande partie le succès de ces deux activités est qu’elles sont multidimensionnelles.
Si la création est individuelle, le but ultime est en fait l’amour du groupe : que la famille ait du plaisir et soit en bonne santé. En réalisant ses petits exploits horticoles, le jardinier ne pense pas qu’à lui. Il est soutenu par cette perspective morale, qui lui donne encore plus l’envie d’agir.

Avoir son jardin pour soi, aller y récolter fruits ou légumes pour les manger le jour même , est un peu comme la réalisation très concrète d’une utopie. Un petit paradis vert, à la portée de main.”   Jean Claude Kauffman

 

+ Projet dont l’acteur serait Botanic : la marque souhaite déployer une offre propre qui s’inscrive dans cette réalité et qui propose un accompagnement pragmatique et engagé.

Intervenant : Eric Fache.

 

+ Voici les projets réalisés en binôme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire