faire flèche de tout bois

La flèche, un des signes les plus répandus dans la communication visuelle, peut aussi être exploitée comme signe graphique, sans volonté systématique de faire sens. Ce motif fut en effet un prétexte pour explorer divers moyens de « faire image ». Les étudiants étaient invités à explorer des outils et médiums conventionnels mais aussi d’autres approches plus inattendues. Il fallait aussi que la qualité de la flèche (forme, texture, valeur – et parfois couleur -, cadrage, composition, point de vue…) soit une conséquence logique de la manipulation des matériaux, des outils graphiques et photographiques.

Laisser un commentaire