Work-shop // MAN // Benedetto BUFALINO

Voici en image, les démonstrations de nos étudiants-sportifs, sous l’œil vigilent (et exigent !) de Benedetto Bufalino…

Le sujet consistait à intégrer le corps du joueur dans le sport lui-même (le terrain, les objets, le matériel). Ainsi, la gestuelle, les règles et la pratique sportive s’en trouvent modifiées. L’enjeux de cette semaine était également de construire les projets à l’échelle 1 avec des moyens réduits (du carton de récupération, de la peinture, des tasseaux). Et bien sûr, qu’ils fonctionnent !

SONY DSC

L’équipe bowling n°1 (il y en aura une deuxième) se prépare…

SONY DSC

Lauralie lance et la piste (constituée de 5 personnes) doit diriger la boule jusqu’aux quilles…

SONY DSC

… avec plus ou moins de précision !

SONY DSC

La belle équipe du ping-pong se met en place. Les joueurs sont intégrés dans une partie de la table, qui devient également raquette…

SONY DSC

Pour pimenter le tout, le filet est « vivant » et participe au jeu ! SONY DSC

Même les secondes 9, option arts appliqués, se sont laissés prendre au jeu !

SONY DSC

Plus loin, la course de haies se met en place. Elle se pratique à deux équipes de trois haies, chaque haie est constituée de 3 participants. SONY DSC

Bien sûr, les haies sont des haies mais aussi des coureurs !SONY DSC

Et courir à trois, en même temps, tout en sautant par dessus d’autres haies, on peut dire que c’est sportif…

SONY DSC

Le nouveau croquet, pratiqué à Villefontaine, se joue par équipe de 2 avec au moins trois équipes. Chaque participant se déplace avec des « ski » supportant les arceaux. Les autres équipes doivent faire passer leur balle le plus de fois possible dans les arceaux des équipes concurrentes.
SONY DSC

Facile ? Sauf que pour envoyer la balle, vous devez utiliser un maillet qui se tient à deux !

SONY DSC

L’équipe bowling n°2 prend place et les quilles s’équipent de protections (elles en auront besoin…)
SONY DSC

Des quilles prêtes à se faire rouler dessus.
SONY DSC

Des quilles solidaires…
SONY DSC

… qui ne résisteront pas longtemps à l’assaut de la boule-humaine ! Vous avez compris le principe.
SONY DSC

Si, si, notre lycée est bucolique et le ciel est toujours bleu : la preuve ! L’équipe du badminton se prépare.

SONY DSC

Les raquettes géantes, sont mises en mouvement par 4 personnes. Elle doivent échapper au volant qui leur court après…SONY DSC

Et doit, pour marquer des points, toucher le filet de la raquette…SONY DSC SONY DSC

… avec la tête ! (nécessite un terrain très vaste…)

SONY DSC

Pour jouer au basket, il vous faut 2 personnes-paniers et 2 équipes de trois joueurs.SONY DSC

Bien sûr, les joueurs sautent à pied-joint pour remplacer le rebond de la balle.

SONY DSC

L’équipe badminton est partie se reposer, épuisée…

 

SONY DSC

Et pour finir, la descente de kayak qui a ravie tout le monde !!

SONY DSC SONY DSC

En résumé : pas de blessures ni de claquage, une semaine enrichissante, stimulante mais aussi amusante. Une nouvelle façon de voir le design à la frontière entre plusieurs disciplines (arts appliqués, arts plastiques, performance…). Merci à tous les étudiants « qui ont tout donné » lors de cette semaine. Et merci à Benedetto Bufalino pour tout ce qu’il nous a apporté : sa pratique, ses idées, son humour et sa disponibilité !

Cette semaine a été financée par le dispositif Eurêka en partenariat avec la Cité du design de St-Etienne.

eureka logo région